Bar Chef Cocktails New York New-York - Cocktails Non classé Restaurant

Spécial New-York – Le retour vibrant en gourmandise.

(English version)

New-York est incontestablement une des villes les plus fascinantes du monde et une des plus gourmandes, qui vibre jour et nuit, été comme hiver et qui donne faim à chaque coin de rue, et pas seulement pour ses emblématiques petits chariots à hot-dogs et autres food trucks aux spécialités de toutes sortes (comme les tacos, empeñadas, sharwarma ou encore bbq coréen…). Cette ville, qui ne dort jamais, regorge de restaurants de renommée mondiale, de chefs passionnés, de petites adresses uniques et typiques, une offre pour tous les goûts et budgets, qui en font une ville unique et vivante. Même si le Covid a mis à mal de façon fulgurante ce secteur primordial de la ville, il se relève petit à petit et sait parfaitement se renouveler au gré du vent et des tendances avec non seulement le retour des new-yorkais dans les restaurants, mais également des touristes avec la réouverture des frontières. Après tout ces mois incertains et l’interdiction de voyager, l’envie se fait plus grande de découvrir ou re-découvrir la « Big Apple » dans toute sa fascinante gourmandise…

  • Quoi de plus emblématique qu’un steakhouse new-yorkais pour débuter un séjour gastronomique :

Gallaghers Steakhouse est une des rares adresses authentiques et vibrantes du quartier de Time Square, terriblement old school, au charme merveilleusement et faussement suranné, qui vous donne une bonne raison de venir dîner dans ce quartier animé et bouillonnant.

On vient à Gallaghers pour ses très belles pièces de viandes maturées à souhait, mises en scène et exposées fièrement, telles des œuvres d’art ou des joyaux dans une chambre de maturation vitrée à l’allure d’un coffre fort. L’établissement, créé en pleine prohibition en 1927 par Helen Gallagher (une ancienne danseuse de la prestigieuse revue Ziegfeld), a été un des premiers speakeasy où se retrouvaient magna de Wall Street, joueurs clandestins, sportifs célèbres et stars de Broadway. 1933 voit arriver la fin de l’interdiction de l’alcool, Gallagher se transforme alors en steakhouse (le tout premier de Broadway) où a été servie la premiere découpe de steak «New-York Strip ».

Depuis, le Porterhouse (découpe réunissant trois morceaux de viandes : tenderloin, NY strip et filet) est autant et unanimement plébiscité. La viande toujours cuite et grillée au charbon de bois (seul établissement à NY à pouvoir encore utiliser ce procédé) a une saveur et une texture unique. Quoi de mieux que de commencer par les grands classiques des Steakhouses : un Dry Martini et olives parfaitement shaké, un Cocktail de Crevettes accompagné d’une pimpante sauce Cocktail à booster soi-même à loisir avec le petit pot de raifort servi à part, une épaisse tranche de Bacon Laquée sauce Barbecue et Poivre, entre croustillant et fondant, une Salade Wedge (une iceberg foncièrement croquante, assaisonnée de roquefort et de petits bouts de bacon crispy à souhait), sans oublier les enivrants Crabe Cake ni les traditionnels Fruits de Mer avec le Raw Bar. Le Porterhouse est en effet un must, mais le Tomahawk est le nouveau chouchou. Les sides (ou accompagnements) se partagent avec gourmandise comme les incontournables Mac & Cheese, les Epinards à la crème ou encore les Champignons sautés, la Pomme de terre est loin d’être oubliée, qu’elle soit en Purée, Entière, en Frites ou en Galettes Hash Brown.

Les desserts sont, comme ils se doivent, imposants et gourmands comme la Key Lime Pie, le Cheese Cake New-Yorkais ou encore la Forêt Noire….

Le service de salle assume avec aisance son style à l’ancienne, qui fait plaisir à vivre : vestes blanches, chariot de découpe, ballets de serveurs qui virevoltent ente les tables. La clientèle se fait également spectacle et se mélange en fusion : entre touristes curieux de vivre cette institution, new-yorkais habitués ou reprenant leurs marques, qu’ils soient discrets ou scintillants, artistes ou stars, tout ce petit monde se côtoie en toute évidence et désinvolture. Les steakhouses sont un peu les brasseries chics et gourmandes parisiennes où l’on joue du coude à coude à l’ambiance survoltée qu’on aime tant.

L’iconique Gallaghers est une institution new-yorkaise qui a su garder toute sa fibre et son identité tout en évoluant dans l’air du temps. Une adresse vivante, vibrante qui vous imprègne dans le New-York d’hier et d’aujourd’hui.

Gallaghers Steakhouse 228 West 52nd Street – New York, NY 10019 | Phone : 212-586-5000

  • Pour un cocktail stylé et terriblement new-yorkais :

C’est au coeur de la superbe Grande Gare Centrale de New-York que se trouve un bar à cocktails qui se fait chic et discret, une adresse que ses adeptes aimeraient tant garder secrète : The Campbell. Dès votre arrivée, vous êtes projeté dans l’âge d’or du chemin de fer new-yorkais, celui du financier et millionnaire John Campbell (Directeur de la New York Central Railroad’s), qui fit de ce lieu son prestigieux bureau qu’il aménagea de façon grandiose de style Renaissance et d’oeuvres d’art de premier ordre. Après son décès en 1957, le lieu devint d’abord le bureau de l’aiguilleur principal de la gare, puis servi de débarras et de placard pour les armes de la police, avant de se transformer en cellule ou encore en studio de télévision pour CBS.

C’est une rénovation spectaculaire de près de 2M de Dollars, entre 1999 et 2007, qui a transformé « Campbell Appartment » en un bar tendance et unique, géré par le GERBER GROUP (spécialisé dans le management de bars à cocktails raffinés et gourmands entre New-York, Washington et Atlanta).

Dès la montée des marches, vous comprenez alors que The Campbell est un lieu à part qui vous invite, le temps d’un cocktail parfaitement préparé, à vivre le New-York des Vanderbilt, des Astor et des Rockefeller…

The Campbell 15 Vanderbilt Avenue (between 42nd and 43rd Street) – New-York, NY 10017 917-209-3440

  • Le Monte-Carlo Hospitality Group et le Chef étoilé Antonio Salvatore à la conquête de l’Amérique…

Le chef, associé et partenaire du groupe monégasque, qui possède et gère déjà deux prestigieux établissements en Principauté, l’institution – Rampoldi (qui a fêté ses 75 ans) et La Table d’Antonio Salvatore (l’immersive et étoilée Table du Chef ), a ouvert récemment deux restaurants en plein coeur de New-York : Casa Limone et Atlantic Grill.

Situé à quelques pas de l’emblématique Rockefeller Center et de la mythique 5ème Avenue, Casa Limone est une adresse qui vous transporte directement dans l’Italie du Sud (celle du chef Antonio) et vous fait vivre toutes ses saveurs et gourmandises en grande authenticité au coeur de Manhattan. La décoration est élégante, contemporaine et les arts de la table s’inspirent du patrimoine culturel et populaire : entre bustes, vases et assiettes colorées en céramique de Caltagirone, carreaux et tables en pierre de lave, Vespa garé nonchalamment… le tout rappelle tant les ruelles escarpées des villages siciliens.

L’élégant bar situé au Rez-de-chaussée est le lieu idéal pour un Aperitivo convivial et vibrant d’un Negroni ou d’un Spritz. A l’étage fleuri d’une place de village, c’est toute la cuisine de l’enfance du chef étoilé Antonio qui ravira vos papilles avec cet air enchanté d’une Dolce vita des délices. Les merveilleuses effluves sont celles d’une Pizza Napolitaine crépitante du four à bois ou de la Calzone, qui délivre toute sa générosité. Tout commence par une moelleuse et très aérienne Focaccia, qui s’accommode en plaisir de fines tranches de Mortadelle et d’Olives Vertes à la chair délicate et vous voilà en quelques bouchées en plein coeur d’une magnifique Piazza. Le Vitello Tonnato, à la cuisson rosée, est crémeux de sa sauce thon, les Calamars frits à la fine panure se picorent à volonté de sa sauce tartare.

Le Timballo alla Trapanese est une entrée d’une gourmandise absolue, presque indécente et addictive, l’aubergine cuite au four montée en timbale est farcie de fines pâtes anelli et de salami dans une pimpante sauce tomate rehaussée de délices d’une crème au provolone. Pour suivre, le Poulpe alla Luciana (une recette de Naples) est un savoureux ragoût de poulpe dans une sauce légèrement pimentée , olives Taggiasca et poivrons verts. Les Ruotta di Carro, ces petites pâtes parfaitement al dente, en forme de roues de chariot et servies dans un caquelon en cuivre, sont infiniment accompagnées de câpres, d’anchois et de ricotta. Quant aux Raviolis Casa Limone, ils se font délectation de la ricotta, du guanciale et des cèpes.

Si vous êtes encore vaillant de cette généreuse partition, comme un après repas dominicale chez la Nonna, les douceurs en diapason, se partagent avec passion, comme le gâteau Gianduja, le Tiramisu ou encore les Profiteroles à la pistache, caramel beurre salé.

Vous serez reçu avec distinction, attention et professionnalisme par toute l’équipe. Casa Limone est l’adresse passionnément italienne à New-York dans toute sa vérité.

Casa Limone NY – 20 East 49th St, New York, NY 10017 – +1 (646) 370-6282

Atlantic Grill, la seconde adresse du chef Antonio Salvatore et du groupe MCHG, se situe au cœur du très prisé quartier culturel du Lincoln Center. Cette institution new-yorkaise, véritable temple du poisson et des fruits de mer, a été entièrement revampée et dynamisée sous la houlette du chef qui a souhaité lui donner une nouvelle identité ensoleillée de la belle Méditerranée (lire article complet).

Atlantic Grill est un fascinant voyage iodé au travers des facettes culinaires de New-York, à vivre à deux ou entre amis, d’un moment de liberté gastronomique délicieusement abouti. C’est dans une ambiance élégante et chic, que vous découvrirez toute la virtuosité du chef en Amérique.

Atlantic Grill – 50 W 65th Street, New York, NY, 10023 – (212)362–7800

  • Doit-on encore présenter le plus new-yorkais des chefs français, Jean-Georges Vongerichten :

Formé par les plus grands de la gastronomie française : Paul Haeberlin, Louis Outhier et Paul Bocuse, appelé tendrement « Jean-Georges » par les new-yorkais, Jean Georges Vongerichten bouleverse la scène gastronomique de la ville (avec les chef Daniel Boulud et Eric Ripert) depuis bientôt 40 ans, avec une cuisine européenne influencée d’Asie (qu’il a acquise notamment au Mandarin Oriental de Bangkok durant cinq années). Chef multi-étoilé et aux nombreuses récompenses, il supervise une quarantaine d’établissements à travers le monde, dont une douzaine à New-York avec le doublement étoilé : Jean-Georges. Une de ses dernières signatures est The Fulton, qui se situe dans le quartier de South street Port au Pier 17, entièrement réaménagé.

The Fulton est une très belle adresse de poissons et de fruits de mer, l’établissement situé au Pier 17 dans le quartier historique de Seaport (en plein renouveau) possède une des plus belles vues de New-York, face au mythique et presque irréel Brooklyn bridge. La cuisine résonne des produits de la mer travaillés avec précision et enthousiasme et est un parfait hommage à l’ancien et emblématique Fulton, marché aux poissons de New-York (ouvert en 1822 et fermé en 2005). Le chef Jean-Georges et son chef exécutif Noah Poses proposent des assiettes Méditerranéennes parfaitement iodées de fraîcheur et de vivacité, sublimées par des twists et ingrédients influencés d’Asie en parfait équilibre. Pour commencer, les entrées en partage se font pimpantes, comme les Calamars frits d’une fine panure se réhaussent de saveurs asiatiques de Pickles de Carotte-Gingembre et rafraîchis de roquette, les Crevettes légèrement croustillantes se dynamisent d’iode de la Bottarga et d’une Aioli Champagne-citron. Le Sashimi de Flétan de Long-Island se pimpante d’une onctueuse vinaigrette au piment Habanero, les feuilles de menthe apportent une pointe fraîche et bien vue. Le Poulpe tiède et Mozzarella crémeuse font un duo remarquable, pepsé du citron. Quant au Vivaneau Rouge de Floride, il est préparé en Ceviche en acidulé de fruits rouges, de sucrosité de la pomme et ravivé du citron caviar.

Les plats sont aussi une belle référence à l’iode et aux délices du monde marin, comme l’Espadon à la Milanese, d’une panure ultra fine, croustillante et mordante, le poisson reste en parfaite cuisson et s’enveloppe à l’unison de Courge Butternut, de fruit de la passion et de gingembre confit. Les Saint-Jacques snackées en précision s’hydratent à merveille du bouillon Ponzu, les graines de courge rôties cadencent de croustille et la Courge Spaghetti réconforte. Le Riz aux Fruits de Mer et bouillon de Coquillage et herbes est une Paëlla influencée d’exotisme fringant.

Pour les desserts, la Noix de Coco en coque Chocolat se fait parfaitement crunch coco passionnément. Le Chocolat Cacahuète, Caramel de Cacahuète et Glace à la Banane rôtie est une pâtisserie qui vous embarque directement dans les plaisirs gourmands.

La décoration fait appel à l’univers de Jules Vernes et de « 20 000 lieux sous les mers » entre fresque murale aux légendes du Cap-Horn et montres marins, entre ombres et lumières, chaleur et modernité.

The Fulton est une adresse brillante gourmande et raffinée, qui vibre d’une véritable identité new-yorkaise, d’un retour à l’histoire maritime de la ville.

The Fulton – 89 South St, New York, NY 10038 | (212) 838-1200.

  • Pour un cocktail bien vu avant le Fulton :

The Little Shop est un un speakeasy bar d’accès “easy” sans mot de passe, il suffit juste d’une réservation pour découvrir ce petit joyau à cocktails parfaitement assemblés aux goût subtils et raffinés, comme le Carotte (mezcal, jus de carotte frais, agave de coriandre, noix de muscade) ou le Miso (gin, miso blanc, soda, sel kinako).

Situé dans le quartier historique de South Street Seaport, ce charmant « Boutique-Bar » de quartier se cache à l’arrière d’une épicerie-supérette de dépannage. L’accueil y est chaleureux, enjoué et amical, et l’ambiance ultra cosy baroque. Une adresse tendance avant dîner dans ce quartier en plein renouveau.

The Little Shop – 252 Front Street – New-York, 10038 NY

  • Situé dans le charmant quartier arty et gourmand de West village à New-York :

Mary’s Fish Camp séduit en sincérité par sa cuisine ultra fraîche de poissons et de fruits de mer. Les aficionados attendent dès midi pour s’assurer d’une place dans ce petit bijou savoureux de proximité qui ne prend pas les réservations.

La salle, simplement et chaleureusement décorée, s’anime en délice à l’arrivée des assiettes fumantes et réconfortantes. Le Clam Chowder a le crémeux enjoué au bon goût de bacon qui se iode des clams à la mâche vraie, les Huîtres et Clams frits se croustillent de vie marine, les Deviled Eggs sont diablements pimpants et fumés du Saumon des Îles Féroé et se dégustent en une seule bouchée, les Crevettes vibrent de Chips d’Ail et de Piment frais, l’incontournable Lobster Roll s’est emprisonné de passion gourmande d’un pain brioché et beurré et le Pozole de Vivaneau avocat, coriandre et grains de maïs séchés transporte vos papilles directement sur les rives mexicaines… et les Palourdes de Rhode Island, nouilles Udon, bok choy, oignons verts et bouillon d’ail et piment ancho, enivre de ses chaudes saveurs marines et voyageuses. Pour terminer en douceur exaltante, le Sundae fait des ravages d’allégresse.

Le service doux et discret est d’une grande efficacité.

Mary’s Fish Camp est une adresse qu’il est bon de garder dans son carnet pour déjeuner ou dîner comme un New-Yorkais gourmand.

Mary’s Fish Camp – 64 Charles St., New York, 10014

  • La jungle Mexicaine au coeur de Soho :

Gitano – Garden of Love est une des adresses les plus insolites et incroyables de New-York. L’établissement, ouvert de mai à octobre, transforme un terrain vague en un lieu ultra branché et terriblement new-yorkais d’un incroyable et luxuriant jardin tropical qui vous embarque dans l’ambiance flamboyante et survoltée de Tulum. Pas moins de 30 cocotiers plantés sur plus de 2000m2 entourant un miroir d’eau, un labyrinthe de méditation, deux grandes pergolas de bois où se trouve un bar à mescal, un lounge et un restaurant.

C’est une véritable immersion dans la jungle mexicaine au style bohémien-chic, que vous vivrez le temps d’un déjeuner ou d’un dîner et dégusterez une savoureuse et fringante cuisine mexicaine contemporaine accompagnée d’une parfaite Spicy Margarita au Mezcal. Le Guacamole préparé à la commande se pare de spectaculaires et parfaitement crisps chips de maïs Totopos maison et de légumes crus.

Le Mexican Chorizo con Queso est une sorte de fondue de fromage Oaxaca, qui recouvre les fines tranches de chorizo renforcées du piment habanero. On trempe avec délices les tortillas de farine de blé dans ce mélange gourmand qui « chauffe » les papilles. Pour adoucir le feu, la fraîcheur de l’Aguachile (« eau pimentée », l’équivalent du ceviche au Mexique) est parfaitement indiquée, il se compose de crevettes marinées dans le citron vert, de pomme et de concombre, de noix de coco fraîche, le tout servi dans un fringant mélange mezcal-jalapeño. Les Wagyu Albondigas, petites boulettes de Wagyu et Bison, s’imprègnent d’une savante sauce légèrement fumée des piments Chipotle, chapeautés de fromage frais et de coriandre. La Truffle Tlayuda (sorte de grande tortilla-galette de maïs) sur une base de Mole à la cacahuète et recouverte, telle une pizza, de fromage Chihuahua, de truffe noire, de huitlacoche (charbon de maïs, considéré comme la truffe mexicaine) et de la très aromatique herbe Epazote (utilisée par les Aztèques et les Mayas), se partage sans façon et en parfaite addiction.

Pour suivre les Brochettes de Crevettes Zarandeados, marinées dans une réconfortante sauce piment Ancho (piment poblano séché) et tomates puis grillées, se dégustent en légèreté accompagnées d’avocat et de chou rouge. La Carne Asada (cuisson de la viande au barbecue saisie rapidement puis maintenue lentement au feu pour la texture et le fumet) se déguste avec les petits piments espiègles « Shishito », parfois fort, parfois doux. Les Pommes de terre Chipotle moelleuses et claquantes de la mayonnaise tequila-chipotle accompagnent à merveille la viande. Le Cochinita Pibil est assurément le plat de la grande tradition du Yucatan (le cochon mariné aux multiples épices « Achiote » et orange amère est enveloppé dans des feuilles de bananier, puis cuit lentement dans un trou empli de braises chaudes et recouvert de terre), ici il est cuit 12h au four et servi avec des pickles d’oignons rouges et se déguste avec de savoureux tacos.



Pour finir en douceur, les traditionnels Churros, que les mexicains raffolent et trempent avec gourmandise dans une tasse fumante de chocolat chaud sont ici accompagnés de deux sauces : chocolat-jalapeño et caramel / agave fumé et mezcal.

Pour un brunch, les week-ends, un déjeuner, un dîner ou tout simplement un « drink », Gitano Garden of Love, est tel un mirage d’une oasis festive et tropicale dans la jungle urbaine de New-York.

Gitano – Garden of Love – ouvert de mai à octobre – Hudson Square NYC

  • Dans le quartier tendance de Tribeca :

Macao Trading Co est un lieu à part à New-York qui vous emporte dans le Macao sulfureux et mystérieux des années 30. Entre maison close et fumerie d’opium, entre cabaret clandestin et restaurant pour mafieux des bas-fonds…. L’ambiance y est tamisée, entre ombre et lumière rouge… on imagine alors une salle secrète pour joueurs clandestins, prostituées en chasse et aventuriers prêts à tout.

On vient à Macao Trading Co, non seulement pour son ambiance exotique et décadente mais pour ses cocktails qui sont exécutés à la perfection, d’un rare relief et subtil à la fois, comme le No Mames (téquila reposado, miel, citron vert, pamplemousse, liqueur allspice dram) ou encore le Ciao Rizo (tequila blanche infusée au piment chipotle, citron vert, citronnelle, coriandre). Que cela soient les créations ou les grands classiques, ils arrivent avec une personnalité et une suavité unique. La carte propose une cuisine vibrante eurasienne influencée de Macao : entre Chine et Portugal, comme les Dumplings Crevettes et Cebettes ou Poulet / Pork Belly qui se dégustent comme des friandises et attisent les papilles. Les Croquettes Champignons-Truffes, Gruyère-Parmesan, rappellent tant les irrésistibles Bolinhos ou Pastéis de Bacalhau, comme à Lisbonne.

Les plats à partager tel le Poulpe grillé à la flamme est croustillant et moelleux de la Salsa Verde, les pignons de pin et vinaigre noir apportent l’aigre doux. Les Ribs de Cochon Char Siu et ail toasté à la saveur et odeur si typique des barbecues de rue de Macao apportés par la sauce Hoisin, le Miel, le Soja et les Cinq Epices se dégustent en frénésie avec les doigts. Quant aux Nouilles au Homard à la Macanaise, elles sont absolument irrévérencieuses de plaisirs en bouche du homard engourmandisé de beurre blanc et réveillé à point nommé par le chili. Le Riz frit Bacon et Crevettes enthousiasme les baguettes.

Laissez-vous aller, en plein cœur de Tribeca, dans cette ambiance enivrante en toute confiance pour s’évader par les effluves exotiques et gourmandes.

Macao Trading Co – 311 Church Street (between Walker & Lispenard) NYC, 10013 NY – 212.431.8642

  • Brooklyn :

Cecconi’s Dumbo semble tout droit sorti d’un décor de cinéma d’un restaurant authentiquement italien, raffiné et élégant, au secret bien gardé, où l’on ne serait pas étonné de voir des grandes tablées de réunions de familles et d’hommes d’affaires italiens parfaitement redoutés… le quartier historique de Dumbo à Brooklyn (Down Under the Manhattan Bridge Overpass) est également un lieu de tournage où les images se croisent dans les mémoires des cinéphiles. Cecconi’s, créé à Londres en 1978 par Enzo Cecconi, l’ancien et le plus jeune directeur du mythique et luxueux Hôtel Cipriani à Venise, fait partie depuis 2014 du groupe et club privé Soho House et s’est développé à l’international tout en gardant le style et la gourmandise italienne des débuts.

L’adresse new-yorkaise est un lieu chaleureux, intime, feutré où il fait bon se réconforter d’un cocktail raffiné et créatif les journées enneigées, comme le Dumbo Fashion (Rosaluna Mezcal, Amaro Montenegro, Allspice Dram, agave, xocolalt mole) ou le Giallo Negroni (Casamigos blanco, Manzanilla sherry, Lo-fi dry vermouth, Suze, cardamom), la terrasse, l’été, offre une vue unique et splendide sur la skyline et Brooklyn bridge et Manhattan bridge.

Les Pizzas à partager et cuites au four à bois sont croustillantes et moelleuses de plaisirs gustatifs, comme celle au Salami piquant et Champignons. Pour les pâtes, les Bucatini Cacio e Pepe et Truffe noire se révèlent avouables de délices et les Spaghettis au Homard du Maine ne laissent pas indifférentes les papilles. Le Tiramisu est colossal et parfaitement respecté et les Profiteroles et Glace au Caramel beurre-salé ravira les amateurs.

Cecconi’s Dumbo est une belle adresse bien dans son lieu pour vivre la vue avec style, saveurs et délices.

Cecconi’s Dumbo – 55 Water St, Brooklyn, NY 11201 – 1-718-650-3900

Après presque deux années de frustration sans pouvoir franchir les frontières américaines, le désir est encore plus grand de retourner à New-York pour un week-end, une semaine ou lors d’un road trip complet, pour une occasion spéciale ou juste pour se faire plaisir et revivre cette sensation unique et palpitante qu’offre cette ville. Depuis peu, de mai à octobre, trois compagnies régulières relient Nice à New-York en direct : La Statue de la Liberté n’a jamais été aussi proche de La Promenade des Anglais.

%d blogueurs aiment cette page :