La Bastide de Moustiers – Ducasse Hospitalité – Moustiers-Sainte-Marie

Au pied d’un des plus incroyables villages de Provence, bâti en amphithéâtre, se situe une « Maison », chaleureuse et amicale : La Bastide de Moustiers. Cette « Maison », c’est celle du chef Alain Ducasse. Elle vous offre une déconcertante sérénité, la sensation de bonheur vous envahit dès le porche franchi. La maîtresse des lieux (  Sarah Chailan, qui sait parfaitement vous transmettre l’amour de sa Provence ) et ses équipes vous reçoivent en délicate et charmante hospitalité, enrobée d’une élégante et authentique discrétion. À cet instant précis, vous savez parfaitement que vous allez vivre un moment unique et rare.

Moustiers – Sainte -Marie est déjà un village atypique de par sa configuration ( niché entre deux falaises monumentales, telle une crèche provençale rehaussée de son étoile scintillante suspendue dans le vide ), mais aussi de par son histoire riche et fascinante : entre lieu de pèlerinage au XI ème siècle pour son monastère et haut lieu des Arts de la Table pour sa faïence et le fameux bleu dit de « Moustiers » dès le XVII ème.

C’est ici même, à 650m d’altitude, au pied de roches arides et à pic qui nous rappellent tant que nous sommes si proches des Gorges du Verdon, que le chef Alain Ducasse a posé son coeur et ses bagages au détour d’une ballade en 1994. Amoureux de la Provence et de son histoire, il acquiert la Bastide ( ancienne bergerie et grenier à foin transformés en Bastide par un maître faïencier ) pour se ressourcer, recevoir et partager sa campagne en toute simplicité avec ses amis. Puis très vite, l’idée de devenir « Aubergiste » contemporain bouillonne dans la tête du chef afin de vivre pleinement une autre partition de son métier de cuisinier. La Bastide ne devient pas une simple auberge, mais une « Maison », habitée et vivante, qui se vit le temps d’un séjour.

Cette année est une occasion rêvée de vivre cette « Maison » ( car elle fête ses 25 ans ) et de découvrir le nouveau chef cuisinier Thomas Chambraud. Ce jeune chef dynamique a débuté sa carrière au Louis XV – Alain Ducasse à Monaco, puis a continué son parcours à l’Hostellerie de l’Abbaye de la Celle, au Belles Rives à Juan-les-Pins et chez Pascal Bardet au Gindreau dans le Lot. C’est en 2018 qu’il rejoint La Bastide en tant que sous-chef. Aujourd’hui, il souhaite, en tant que chef , « y perpétuer l’art de vivre et le bien recevoir dans une chaleureuse et élégante simplicité ».

C’est au bout d’un petit chemin ombragé que se trouve et se découvre le portail aux initiales B.M. qui vous indiquent avec délicatesse et style que vous êtes bien arrivé dans ce « concentré » d’une Provence authentique et sensuelle qui touche tous les sens : la vue – avec ce décor enchanteur et privilégié, l’ouïe – avec le bruissement du vent, le chant des oiseaux dans les cèdres ou les pins environnants, sans oublier les oliviers en majestés,  l’odorat – titillé par la lavande florissante, le jardin des simples, le basilic et le thym de pair qui nous enivrent au gré des saisons, le toucher – avec l’irrégularité vraie des murs peints à la chaux de la belle bâtisse, des meubles à la douceur onctueusement cirés, et bien évidement le goût qui est encensé par des saveurs à la fois rustiques et sophistiquées dans une amicale vérité.

Qu’il est bon et doux de flâner en toute liberté dans les jardins de cette belle demeure, de vérifier la belle pousse des tomates et d’en découvrir des variétés perdues ou inattendues, les courges qui rougissent d’un soleil intense, les courgettes trompettes à l’allure alambiquée… Et, si vous avez la chance de croiser Nicolas Siri, le jardinier, il vous expliquera avec passion son univers végétal. Et pourquoi ne pas se poser dans ce décor relaxant et se laisser bercer et enivrer entre deux tilleuls par le balancement d’un des hamacs sous le regard placide et interrogé des ânes de la maison. La piscine, entre ombre et lumière, est la fraîcheur tant attendue et méritée d’une journée chaude et rythmée au chant persistant des cigales enjouées de partager leur émoi au soleil.

Les chambres et les deux suites de la Bastide, signées par la décoratrice Tonia Peyrot ( dont certaines logées dans des dépendances ) sont habillées de raffinement et vous imprègnent d’une Provence sublimée : celle de Giono, qui sera vôtre, le temps d’un séjour inoubliable. Les meubles et objets chinés personnellement par Alain Ducasse apportent une authenticité personnelle et raffinée. La suite Olive est d’une douceur et d’une transparence sans faille, nichée en contrebas dans son propre univers encerclé d’un jardin luxuriant faussement sauvage, orchestré par la rivière cristalline située non loin. La tonnelle fait parfaitement son labeur en diffusant le soleil scintillant au travers des feuilles denses, projetant nonchalamment une fresque de taches en mouvement sur la façade ocre de votre maison. La belle porte de bois vous invite à y pénétrer dans une fébrilité de fraîcheur et d’exaltation, le parquet se livre et vous accueille de son léger craquement comme dans ces demeures de famille qui ont tant de choses à vous raconter, la cire, mêlée à la lavande, vous effleure le nez avec une nostalgie d’enfance…Les fauteuils moelleux et profonds vous tendent les bras afin de déguster les fruits fraichement cueillis, les biscuits et les chocolats de La Manufacture Alain Ducasse en cadeau de bienvenue : « comme il est bon d’être chez soi!!! ». La chambre immaculée, rehaussée par le lin naturel des rideaux et du boutis au pied d’un lit qui appelle impunément à la sieste d’une chaude après-midi, est d’une douce clarté; la salle de bains, à l’allure d’autrefois mais au confort et aux finitions contemporaines subjugue par ses carreaux en terre cuite de Salernes aux teintes chaudes et réconfortantes.

Que vous ayez passé une après-midi de farniente contemplative devant tant de beauté, que vous ayez visité le village ou exploré les divines Gorges du Verdon, ou encore survolé en montgolfière le lac de Sainte-Croix…. le dîner est le moment tant attendu et  réconfortant d’une journée intense de Bonheur; le plaisir de se préparer à vivre à nouveau un moment de partage et de gourmandise. Tout commence par l’apéritif sur la terrasse aménagée telle une authentique place de village provençal avec son platane centenaire et sa fontaine au charme chantant et vrai d’un Pagnol, afin d’assister et célébrer cet instant où le soleil fait des adieux éphémères pour laisser place à une douce et salvatrice fraîche nuit. Tout en dégustant un verre de champagne, un tableau en mouvement s’offre à vos yeux émerveillés et presque embués par tant de beauté, un ciel balayé par une palette rouge et rose contrastant avec le vert intense d’une Provence vivante : un vibrant spectacle. Une généreuse et fumante Gougère au craquant moelleux, et de discrets navets boule d’or pistache – condiment citron vous accompagnent en douceur pour vivre ce moment unique. A peine la fraîcheur ressentie, on vous invite à vous déplacer à l’étage pour y découvrir votre table dans cette belle bâtisse. En empruntant les escaliers, laissez-vous guider par la douce et bienveillante lumière des cigales en métal qui reflètent leurs ombres dansantes sur un mur immaculé à la chaux, admirez les délicates collections personnelles du Chef Alain Ducasse et vous comprenez, alors, sa passion pour l’Asie et notamment le Japon avec des pièces de vaisselles et de laques rares et précieuses qui font parfaitement échos à l’artisanat local et provençal – tapis de la manufacture de Cogolin, appliques d’un maître verrier de Biot, sans oublier les grands faïenciers de Moustiers. Tout cela dresse une décoration authentique, sans ostentation inutile, liée d’un raffinement vrai.

Dîner à la  Bastide, c’est devenir l’hôte d’une Belle Maison délicieusement incarnée et déguster une cuisine de terroir en grande saisonnalité, où le produit local et noblement rustique est invité au raffinement des arts de la table. Un menu unique qui évolue au gré des saisons et du potager composé au choix de trois entrées, trois plats, fromages et de trois desserts. Voilà un exemple de ce que vous pourriez déguster pour découvrir l’identité gourmande de la Bastide  ( menu dégusté en octobre 2019 – élaboré par le Chef Frédéric Garnier ) :

Pré-entrée Velouté de laitue, magret de canard et kumquat confit : une mise en bouche appétante, d’une grande saisonnalité automnale.

Blancs et verts de blettes, gratin de queues d’écrevisses : saveur rare des écrevisses au goût d’autrefois, les blettes apportent une vivacité terrienne et le sabayon de crustacés lie le tout.

Petit épeautre au citron, artichauts poivrade, mulet noir mariné :  la fraîcheur iodée du mulet à la pointe citronnée donne un élément vif et agréable, le risotto d’épeautre est gourmand et bien balancé, les artichauts apportent une présence fine.

Chou vert, échalote grise et haricots coco, escargots de la Robine : un plat d’une simplicité rustique au moelleux des escargots, les haricots coco ont une texture diffuse et les cubes croustillants de jambon apportent une douce structure.

Bolognaise de calamars et châtaigne, courge de Nice, rouget barbet : le rouget est en excellence de cuisson et saveur, la courge de Nice donne une pointe de sucrosité naturelle, la châtaigne en puissance automnale et en mâche s’harmonise avec les calamars en discrétion, travaillés tel un légume à la croque.

Endives fondantes, caillette aux champignons sauvages, palombe rôtie :  la caillette aux abats de la palombe et champignons est le curseur en puissance fondue d’un plat de chasse, la palombe à la cuisson maitrisée entre fermeté et moelleux, les endives sont la douceur harmonieuse et bien vue.

Oignon doux à la sarriette, polenta gratinée, selle d’agneau des Hautes-Alpes : les agnoletti posés sur les oignons doux confits et en compôtée sont là comme une friandise et apportent un plaisir intense, l’agneau d’une finesse à la belle origine est doux et laiteux, la panoufle croustillante donne le relief et le ris d’agneau la rondeur affirmée.

Fromages D’ici frais et affinés, mesclun : une sélection enivrante de fromages locaux à l’affinage parfait.

Biscuit moelleux aux épices douces figues et raisins muscat : toute la saison d’un dessert bien mené.

Arlette à la citronelle du jardin, pressée de pommes caramélisées: tel un biscuit palmier léger et croustillant contraste avec la pomme fondante.

Tarte au chocolat noir de notre Manufacture à Paris : puissance chocolatée escortée par un savoureux et crémeux sorbet.

Service jeune à la grande dynamique, tel un tourbillon d’allers retours. A la fois quelque peu tendu et sérieux, fluide et souriant, mais le tout dans une charmante fébrilité.

La carte des vins mettant en valeur la région virevolte parfaitement entre domaines et vignerons pointus à la belle identité, et aux grandes maisons, pour un plaisir certain.

Si le temps le permet, il est doux et délicat de finir le repas sur une verveine fraîche ou une liqueur de verveine maison, parfaitement installé dans les jardins à l’arrière, à lueur de la lune et au son des grillons qui vous souhaitent déjà une douce nuit. Voilà venu le repos mérité, après tant de bonheur serein, dans votre « chez -vous » habillé de votre réconfortante et douce chemise de nuit.

Avant de partir, n’oubliez pas de vivre une nouvelle aventure au charme intense et unique : une escapade à bord de « l’Estelle » – le bateau 100% électrique et silencieux de La Bastide – et dégustez un très chic panier pique-nique préparé par le chef, tout en navigant sur les eaux turquoises du Lac de Sainte-Croix.

Le pincement au coeur est là et bien réel, l’âme est emplie de souvenirs vrais et merveilleux lorsque, Sarah Chailan vous embrasse pour vous souhaiter avec tendresse bon voyage et bon retour car vous faites désormais partie de la Famille : celle de La Bastide de Moustiers.

Réouverture pour la saison : le 5 juin 2020

À l’occasion des 25 ans de la Bastide de Moustiers 5 instants exceptionnels de partage, de dépaysement et de gastronomie :

2 nuits en « Deluxe », Suite « Olive » ou Suite Prestige « Le Bastidon » et les petits déjeuners
Les 5 instants Bastide sur mesure :
- Une escapade de 2 heures à bord de notre bateau, l’Estelle, sur le Lac de Sainte Croix
- 1 massage par convive d’une durée d’1h30
- 1 diner gastronomique pour deux personnes, visite des cuisines et rencontre avec le chef
- 1 pique-nique en malle pour deux personnes avec champagne
- Visite de l’atelier de faïence avec un cadeau de l’artisanat local

Dès 826€ par personne. Disponible du 1er mai au 31 octobre

Menu :

Entrée – Plat – Dessert 65€

Entrée – Plat – Fromage – Dessert 75€

Au Jardin de La Bastide – 5 plats au gré de votre choix 90€

La Bastide de Moustiers
Chemin de Quinson
04360 • Moustiers-Sainte-Marie • France

Téléphone : +33 (0)4 92 70 47 47

https://www.bastide-moustiers.com/

https://www.ducasse-paris.com/

https://www.chateauxhotels.com/la-bastide-de-moustiers-255?origin=suggest&k=La+Bastide+de+Moustiers%2C+Moustiers-Sainte-Marie