La Chèvre d’Or – Les Remparts

L’un des lieux les plus magiques au monde se trouve dans le village médiéval d’Eze. Le Château de la Chèvre d’Or est un nom qui fait rêver depuis tant d’années, une situation et un panorama extraordinaire : entre ciel et mer, une vue à couper le souffle à 429m au dessus du niveau de la mer. Bienvenue dans ce paradis méditerranéen où tout est luxe, charme et délicatesse entre senteurs de jasmin, de roses, de bougainvilliers, et jardins exotiques en restanques, c’est un nid d’aigle où le temps n’est plus le maître et n’a plus d’emprise.

Ancienne résidence du prince Guillaume de Suède, l’histoire de ce château commence vraiment au début du XXème siècle : acheté par un violoniste réputé d’origine yougoslave qui, selon la légende, a été guidé par une chèvre au poil doré jusqu’à une bâtisse. Il tomba sous le charme de cette demeure, la restaura et lui donna le nom de Château de la Chèvre d’Or. Racheté dans les années 50 par Robert Wolf, un hôtelier, qui en fera un restaurant gastronomique et deviendra rapidement une adresse incontournable de la région. Suite à la venue et aux conseils de Walt Disney en 1956, Robert Wolf acquiert des maisons particulières pour y faire un hôtel. De part sa situation exceptionnelle, son accueil légendaire et sa table étoilée, l’hôtel devient une des six étapes de « La Route du Bonheur » (à l’origine des Relais et Châteaux). Les stars hollywoodiennes et françaises, têtes couronnées et hommes politiques ne cesseront de fréquenter les lieux. L’hôtel continuera de croître, les chambres et suites situées dans différentes maisons, forment un village dans un village. En 1992, un fidèle client amoureux des lieux rachète l’établissement et entame au fil des années des améliorations afin de donner à La Chèvre d’Or tous les moyens de maintenir son niveau d’exception. ( nouvelles chambres et suites, bar panoramique, différents restaurants…)

img_1474
La Chèvre d’Or

En cuisine, Elie Mazot maintiendra l’étoile pendant plus de vingt ans et Jean-Marc Delacourt apportera la seconde étoile en 2000; toujours maintenues par les chefs qui se succéderont au fil des années : Philippe Labbé, Fabrice Vulin, Ronan Kervarrec. Depuis l’été 2016, Arnaud Faye a repris les reines de ce vaisseau gastronomique, où il délivre une cuisine « solaire, minérale et marine, aromatique et végétale », il orchestre les quatre restaurants de l’établissement : La Chèvre d’Or ( le restaurant doublement étoilé ), Les Remparts ( le restaurant méditerranéen du midi à la terrasse avec une vue époustouflante )  L’Eden ( restaurant du soir pour des dîners romantiques ) et Le Café du Jardin ( pour des déjeuners simples et légers, proche de la piscine panoramique ).

Tout comme Saint-Paul de Vence, Eze est un village enchanteur, mais aux tumultes touristiques. L’accès au Château de La Chèvre d’Or est déjà une aventure privilégiée : quel plaisir d’arriver en voiture, de monter cette rue, aux flots de touristes, d’accéder par cette grande grille noire et dorée et de laisser ses clefs au voiturier. « Bienvenue au Château de la Chèvre d’Or« !  Et là, le temps s’arrête, vous êtes de l’autre côté du miroir où tout est calme, élégance et raffinement. Un chemin à flanc de jardins suspendus vous conduit vers le bonheur, des petits panneaux vous dirigent vers le lieu souhaité : chambres, réception, bar…. Des oeuvres d’art de ci-de-là, un « zoo de sculptures » en contrebas, des animaux qui se laissent découvrir au fur et à mesure du chemin. Des escaliers, des bâtiments en pierre, des passages étroits, toujours le calme et surtout le bleu de la Méditerranée qui ponctue les lieux de sa signature. Vous avez le choix de continuer par les jardins ou d’emprunter l’escalier qui mène à la réception et au bar, tous deux séparés par la ruelle pavée du village. Le bar est l’antichambre du restaurant Les Remparts, une porte au vitrail épais s’ouvre comme par magie et vous fait découvrir le bar au style médiéval : cheminée monumentale, armures, lustre en fer forgé, corniches crénelées… Le barman préparant ses cocktails, vous rappelle que vous êtes bien en 2016… Sur la droite, une porte ouverte sur l’extérieur et inondée de lumière, vous appelle, vous arrivez en haut d’un petit escalier en pierre de taille et vous dominez tout : la terrasse du bar, le restaurant, la vue plongeante, le Cap Ferrat….  Vous prenez conscience, alors, que cet instant restera gravé. De là, avec douceur, on vous accompagne à votre table réservée en bordure, si possible.

 

Pour l’apéritif, pourquoi ne pas commencer par une coupe de Comtes de Taittinger qui vous sera servie avec des rillettes de sardines fraîches aux herbes vives, un idéal de mise en appétit des plus provençal.

img_1463
Rillettes de sardines fraîches

En entrée, le Poulpe de Roche, carpaccio acidulé, pain noir et pommes grenailles en vinaigrette : une très belle présentation fine et délicate très colorée sur une planche en olivier, le poulpe est taillé très fin, recouvert d’un lit de poivrons et de cébette, au goût citronné, qui donnent une belle fraîcheur, mais qui prend un peu le dessus sur le iodé du poulpe, le pain noir est parfaitement juste dans sa texture pour donner le croquant nécessaire, les pommes grenailles sont la douceur gourmande pour fraterniser l’ensemble : c’est vif.

img_1464
Poulpe de roche, carpaccio acidulé, pain noir et pommes grenailles en vinaigrette

 

La Courgette Violon : courgettes violon croquantes, velouté glacé, amandes et fraises : c‘est l’entrée estivale dans toute sa splendeur. Un équilibre parfait, entre les fines et goûteuses courgettes à cru, un velouté de courgette très velours qui réconforte, qui est aussitôt mis en relief par les fraises qui apportent la petite touche d’acidité sucrée et une huile d’olive en signature : un mariage parfait.

img_1466
Courgettes Violon croquantes, velouté glacé, amandes et fraises

Raviole de Foie Gras de Canard, au parmesan et artichauts : une délicate et gouteuse gourmandise, des ravioles à la pâte aérienne et au joli morceau de foie gras en belle cuisson, une crème de parmesan addictive, qui est rappelée à l’ordre par le croquant de l’artichaut cru et un pistou de basilic plein de fraîcheur méditerranéenne.

img_1471
Raviole de Foie Gras de Canard au parmesan et artichauts

Maigre du Pays, fenouil confit à l’huile d’olive et agrumes, bouillon parfumé à la badiane : un plat ou tout est là, chaque ingrédient a sa place et donne de sa personne sans écraser l’autre, un plat harmonieux, la cuisson du poisson est superbe, la badiane donne cet exotisme et cet anisé délicat de saveur méridionale.

img_1473
Maigre du Pays, fenouil confit à l’huile d’olive et agrumes, bouillon parfumé à la badiane

Les desserts : Assortiments de petits gâteaux « à la parisienne ». Voilà, comment découvrir la virtuosité du fameux chef pâtissier Julien Dugourd, qui s’est rendu célèbre dans le monde pour son fameux  Vision d’un citron du pays : un citron entier reconstitué, un superbe dessert au visuel naturaliste, à la grande technique et d’une explosion maîtrisée de saveurs. Aux Remparts, il est servi réinterprété en pâtisserie. L’Ananas Baba Coco est tout aussi impressionnant de gourmandise. Le Pistache Framboise est une harmonie délicate.

Une cave de 15000 bouteilles, une carte des vins riche de flacons superbes et d’une sélection de vins de propriétaires, adaptée à tous, privilégiant les vins de Provence et du Comté de Nice.

Les Remparts est une approche idéale de la cuisine du chef Arnaud Faye et de la magie des lieux, pour un moment parfait de délices gastronomiques, une parenthèse exceptionnelle. Le plus difficile, c’est de devoir en partir… A moins que vous décidiez de prolonger le rêve en séjournant à l’hôtel !

img_1461
La Piscine depuis le restaurant Les Remparts

Les Remparts au Château de la Chèvre d’Or

Entrées 24 à 45€ – Plats 32 à 90€ – Desserts 12€

Le Château de la Chèvre d’Or – Rue du Barri – 06360 Eze Village

+33 (0) 4 92 10 66 66

http://www.chevredor.com/

http://www.facebook.com/chevredor/

https://www.relaischateaux.com/fr/france/chevredor-alpes-maritimes-eze-village

Publicités