Une journée à Paris : Café de Flore – Brasserie Lipp – Hôtel Ritz

Vivre Paris d’une rive à l’autre….le temps d’une journée comme un parisien sur son trente et un, ou un américain en goguette.

L’idéal est de commencer le parcours par Le Café de Flore, l’une des célèbres institutions de Saint-Germain des Près, depuis 1887 ce café littéraire est parfait pour un petit-déjeuner, un déjeuner léger ou un simple café; pour voir, être vu, ou ni l’un ni l’autre; en terrasse, dans la salle du rez-de-chaussée ou à l’étage pour travailler, écrire, penser, échanger… mais aussi pour admirer le ballet des garçons de café qui sont autant aux petits soins et à l’écoute des confidences des habitués (célèbres ou non) qu’attentifs aux commandes maladroites de touristes impressionnés savourant cet instant dans ce lieu mythique …L’esprit germanopratin est encore là !

Café de Flore – 172, boulevard Saint-Germain – 75006 Paris

http://www.cafedeflore.fr

Juste en face se situe une autre institution du quartier : La Brasserie Lipp, toujours, et heureusement, dans son jus, avec cette élégance nonchalante que propose les vraies brasseries parisiennes : serveurs dynamiques au grand tablier blanc, coude à coude populairement chic entre gens de belles factures ( habitués de 30 ans, familles, touristes, politiques…). Une ambiance « canaille » orchestrée aussi bien par la parfaite chorégraphie des serveurs qui ont toujours le bon mot, que par la présence du directeur de salle, ou par le sourire communiquant de la jeune fille du vestiaire : tous vous font revivre le « Paris Paris », une osmose parfaite qui fait des lieux : une Adresse. Oui, c’est bruyant, oui, on frôle son voisin, oui, on écoute, oui, on est écouté, mais une fois les assiettes posées ( après avoir virevolté dans les airs pour arriver à destination), l’oeil gourmand pétille et s’isole de ses voisins éphémères, plus rien n’existe autour ! On se recentre sur la table et les plats de ses pairs : générosité, gourmandise et partage. Une cuisine de terroir et des plats qui font référence à notre mémoire.L’adrénaline gourmande est bien là, on veut goûter tous les plats, plonger dedans sans retenue ni pudeur, échanger ses impressions, ses réminiscences…ses ci, ses ça….Les couteaux à la persillade, les oeufs en meurette, le saucisson de Lyon pistaché. On pioche, on sauce avec la baguette croustillante, on trinque….Le Pied de porc farci est ce qu’il doit être, le jarret aux lentilles légèrement croquantes , le boeuf gros sel est celui d’une grand mère aimante… Les desserts, où habituellement on se raisonne à faire forfait mais là…impossible de dire non au millefeuille qui compte bien sur toutes ses feuilles pour vous séduire avec une crème vanille vivante qui s’évanouit sur la fourchette et là, c’est notre madeleine retrouvée; le baba au Rhum est royal, les oeufs à la neige sont ceux de notre enfance ! Non, ce n’est pas raffiné, non, ce n’est pas tendance, non, ce n’est pas allégé, non, ce n’est pas 100% vegan, oui, il y a du gluten, oui on en ressort épuisé et lourd…. mais bon sang, c’est vrai, c’est une cuisine d’autrefois, de nos grands mères, une cuisine qui fait vivre, qui fait vibrer, une cuisine qui aime.

 

Brasserie Lipp Paris – 151, boulevard Saint-Germain – 75006 Paris

http://www.brasserielipp.fr

img_1854

Après une superbe ballade salutaire de Saint-Germain à la Seine et jusqu’à la place Vendôme, en passant par les Tuileries, l’instant est parfait pour découvrir, ou re-découvrir, un haut lieu de la vie mondaine parisienne, qui s’est réveillé après 4 ans de travaux. Pour ceux qui ont connu les lieux auparavant, l’impression est délicieusement troublante, une sensation de revenir où rien n’a changé, mais où tout est différent : c’est le Ritz d’avant, sans pour autant l’être. C’est toujours le Ritz et même encore plus. Même ambiance, même identité olfactive, si chaleureuse et réconfortante, la même profondeur des tapis d’Aubusson, la splendeur des tentures… Au détour des regards, l’esprit virevolte et essaie de se souvenir : oui, c’était comme ceci, comme cela, c’était ici…Choisir entre le Bar Vendôme, à la nouvelle verrière mobile pour les beaux jours, pour un thé comme à la Belle Epoque dans un esprit jardin d’hiver, ou pour un déjeuner en savourant une salade Caesar, un club sandwich haute-couture au homard, et découvrir des assiettes chics et gourmandes « siglées »  du chef Nicolas Sales. Le Thé à la Française est maintenant honoré tous les jours, et a son propre salon-bibliothèque à la superbe cheminée, sous les yeux bienveillant de Marcel Proust. Juste avant d’atteindre la Galerie des boutiques reprenant l’esprit des passages parisiens, se trouve L’Espadon, le restaurant gastronomique dirigé par Nicolas Sales ( chef auréolé de deux fois deux étoiles dans ses précédents établissements). Quel bonheur suprême de vivre une fois, le moment d’un dîner, dans un bijou de grandeur et de splendeur à la française et de déguster une cuisine contemporaine et actuelle de très haute volée. Pour un verre avant, pourquoi ne pas essayer le nouveau Ritz Bar, dans une ambiance tamisée mondaine et survoltée, aux allures des années folles et croiser l’ombre d’une certaine Gabrielle. Juste en face, laissez-vous porter par le son des conversations et des rires d’un Ernest ou du shaker merveilleusement cadencé par le célèbre Colin, le chef d’orchestre du Bar Hemingway.

Le Ritz est vivant et bien plus encore. Il est parfaitement paré pour continuer à nous faire vivre un rêve, le temps d’un thé, d’un cocktail, d’un dîner ou d’une nuit où chaque espace vous permet de retrouver, selon votre humeur, la splendeur de Paris et de vous faire voyager à travers les siècles.

Rien de mieux pour terminer la journée d’un Paris sublimé.

Hôtel Ritz – 15, place Vendôme – 75001 Paris

http://www.ritzparis.com

 

Publicités