Actualités - Évènements Antibes Côte d'Azur Chef Gastronomiques Non classé Restaurant Terrasse Vue

Maison de Bacon – Cap d’Antibes

Cette institution du Cap d’Antibes, fondée en 1948 par la famille Sordello, s’est métamorphosée au fil des années et des décennies : passant d’un barbecue-buffet à la simplicité conviviale pour les campeurs en goguette et les niçois en week-end dans cette presqu’île autrefois à la simplicité sauvage, à un élégant restaurant étoilé de poissons à la fraîcheur ultime situé dans cet environnement unique aujourd’hui devenu un refuge ultra select pour les plus fortunés.

Repris en 2021 par des passionnés de la gastronomie : Laurent Le Fur (ancien DG du Groupe Lenôtre, des Yachts de Paris et des restaurants de la Tour Eiffel) et ses associés (dont un Meilleur Ouvrier de France), tous ayant l’art du « Bien Recevoir et du Bon Vivre », ont fait du restaurant Bacon, La Maison de Bacon : un établissement à l’esprit d’aujourd’hui, contemporain et chaleureux, parfaitement dans son temps, qui ne renie pas pour autant son patrimoine de l’excellence des produits de la mer.

C’est dans cette volonté de continuité dans une belle modernité que Nicolas Davouze (Bocuse d’Or 2014) a été nommé chef exécutif de la Maison de Bacon. Chef au prestigieux parcours, il a travaillé auprès des plus grands et MOF, comme Gilles Goujon, Eric Fréchon et Franck Leroy, Franck Férigutti, sans oublier Pierre Gagnaire. Avant de rejoindre le Cap d’Antibes, il était chef exécutif-adjoint de l’Oasis à La Napoule. Amoureux du terroir, il aime aussi bien travailler les produits d’exception de la mer, que les légumes gorgés de soleil de la région, dans leur propre identité, qu’il condimente d’un twist de fraîcheur ou d’une délicate gourmandise.

La salle, entièrement réaménagée dans une vision claire et dynamique, laisse entrer la lumière à l’infini d’un fabuleux panorama en triptyque de la Méditerranée, du Vieil Antibes et du massif du Mercantour. La superbe cave à vin, située au centre, délimite en transparence de ses superbes flacons l’espace restauration du nouveau bar-lounge, idéal pour découvrir « La Maison », dans une version chic et conviviale autour d’un apéritif ou d’un cocktail accompagné de savoureux « En K »  à partager. La vaste terrasse, tel un loft en plein ciel, vous offre la possibilité de vibrer au plus près des embruns et du ressac, à l’ombre d’une pergola contemporaine et modulable. La table de partage, sculptée dans la masse et rehaussée d’un lustre nuage aux pampilles miroir virevoltantes tel un banc de poissons en villégiature, vous fait vivre, devant les cuisines désormais ouvertes d’une baie vitrée, toute l’activité du chef et de sa brigade.

A la carte, on retrouve les plats historiques « Tradition Bacon », qui ont fait le succès de cette adresse, comme les nobles poissons de la pêche quotidienne locale, subtilement grillés au feu de bois, ou encore la spectaculaire Bouillabaisse en deux services. Le menu dégustation Modernité, qui inspire librement le chef en fonction de la saison, des produits locaux et de la région, permet de découvrir son univers gastronomique.

Merveilleusement installé face à cette incomparable vue d’une mer sans fin, vous voilà scrutant et balayant à la manière d’une vigie le moindre mouvement d’un voilier, d’un yacht et peut-être dans l’espoir de voir une famille de dauphins jouant et surfant au gré des vagues et du vent. On vous éveille alors avec délicatesse de votre « mission » en vous apportant une tiède et moelleuse foccacia accompagnée d’une émulsion d’olive et citron vert, ainsi que des fleurs de courgette en croustille légère à la belle saveur.

Pour débuter, la Soupe de poissons de roche « Tradition Bacon » et diablotin au parmesan frotté à l’ail, se fait spectacle : servie au guéridon dans une bouillonnante marmite en cuivre, elle se déguste dans toute sa verve intensément iodée, relevée de la fraîcheur anisée du fenouil qui lui apporte une gourmande profondeur. Les croutons à frotter soi-même de l’ail, est un geste ludique et avenant, la rouille émulsionnée se fait aérienne au piment ajusté. Le diablotin est une petite baguette, souvenir de ces tranches de pain gratinées de fromage à tremper ou non dans la soupe du soir. Ici, elle se savoure de tomates séchées, d’olives, d’herbes de Provence et de parmesan.

Carpaccio de la pêche du jour mariné minute, condiments citron de pays et grenade : la daurade juste pêchée est d’une incroyable vivacité, la découpe en transparence de sa chair garde de la mâche. Les petits pois à cru, les radis, le concombre en croque et la grenade qui claque, cadencent et apportent une pimpante dynamique printanière.

Les Délices de Loup, au beurre blanc truffé est une « friandise » élégante et absolue, de cette fine pâte farcie du poisson, ravivée d’une pertinente et délectable pointe citronnée du beurre blanc en émulsion. La truffe râpée en final dimensionne le tout.

Les Ravioles de Langouste cuisinée dans son fumet, médaillons légèrement tiédis : équilibre parfait, entre la suavité de la raviole et la densité de la chair de la langouste, qui garde toute sa grande personnalité. Le fumet crémé enveloppe ces bonbons de délice avec distinction.

Ces deux entrées sont un clin d’oeil assumé et réussi des années 80, revisitées à la perfection dans une signature raffinée d’aujourd’hui, tout en gardant cette gourmandise d’autrefois qui réconforte les papilles.

Le Chapon entier grillé au feu de bois, quel grand plaisir de voir le retour du service et de la découpe en salle dans les belles adresses. Le chapon, cuit sur broche et présenté entier, délivre des subtils parfums de feu de bois, d’herbes grillées et d’iode méditerranéenne légèrement fumée. Sa texture est fondante et moelleuse et vous fait vivre le poisson autrement. La purée herbacée de céleri, les petits légumes au taillage précis et très MOF, délicieusement engourmandisés et cuits au beurre monté, et le puissant céleri façon pomme boulangère à la truffe, sont les accompagnements en partage, qui cadencent le plat avec efficacité.

Pour les desserts, le Baba maison, citron Pitacou et agrumes rafraichis au vin d’orange de Bar-sur-Loup, caché de sa légère barbe à papa qui s’envole presque par magie une fois le jus d’agrumes versé, est une valeur sûre qui termine avec enchantement le repas.

La carte des vins est articulée autour de belles références pour une clientèle connaisseuse et internationale qui peut se faire plaisir.

Le service, brillamment orchestré par Camille Choquart (qui a travaillée notamment auprès de Yannick Alléno pour l’Allénothèque et au Park Hyatt Paris-Vendôme avec Jean-François Rouquette), est d’un parfait professionnalisme et d’une grande acuité, à l’élégance avisée.

L’inauguration, qui a eu lieu il y a quelques semaines, a confirmé le positionnement de La Maison de Bacon dans l’avenir et l’excellence de la région et n’a pas fini de surprendre en splendeur dans les prochains mois avec des nouveautés et des projets, comme les jardins sous les pins réhabilités en terrasse, un incroyable roof-top de 180m2, un appartement-privatisable avec salle à manger modulable de 2 à 20 couverts et accès direct par ascenseur, sans oublier un ponton flottant-éphémère pour la saison, qui offrira la possibilité de venir diner depuis son Yacht. C’est également une ouverture plus étendue du 1er mars au 31 décembre, pour permettre aux Antibois et gourmets voisins à la recherche du bon et du vrai, de s’approprier et profiter pleinement, hors saisons, de cette adresse hors du commun, en famille ou entre amis.

La Maison de Bacon n’est pas une maison comme les autres, mais bel et bien une Maison de Vie, de passion et des plaisirs gourmands entre douce tradition et modernité d’aujourd’hui à l’élégance tellement Riviera

Menu L’Esprit du Midi en 3 services 60€ – Menu Modernité en 7 services (uniquement au dîner) 160€.

Carte Tradition Bacon – Entrées 26 à 39€ – Bouillabaisse 75 à 145€ – Poissons sauvages de la pêche locale – Homards et Langoustes 16 à 26€/100g – Desserts 14 à 22€

Maison de Bacon

664, boulevard de Bacon

06160 Antibes

04 93 61 50 02

%d blogueurs aiment cette page :