Tiara Yaktsa – Théoule-sur-Mer

C’est au milieu des roches rouges de l’Estérel, à seulement 20mn de l’agitation de Cannes, que se trouve l’hôtel Yaktsa : un luxueux havre de paix situé juste après Théoule sur mer. Membre des Relais et Châteaux depuis peu et du groupe Tiara, possédant également le Miramar Beach Hotel & Spa situé en contrebas, l’hôtel bénéficie d’une situation privilégiée dominant la mer et faisant face au massif, dans une villa de style art déco provençal. Dès l’entrée, de part la décoration, on est projeté dans un autre univers : celui d’une demeure au style orientaliste vénitien . Le mobilier, les délicates effluves de fleurs d’oranger et l’accueil chaleureux  vous transportent de l’autre côté de la Méditerranée. Un joli bureau et un coin salon pour vous accueillir en lieu et place d’une réception impersonnelle. C’est aussi sur la magnifique terrasse que l’on vous reçoit comme un hôte de la famille en vous offrant une boisson d’accueil et en vous présentant l’établissement. Une machine Nespresso est à disposition pour les invités à tout moment de la journée.

Les chambres et suites sont également dans un style de conte des mille et une nuit avec des touches de couleurs chaudes et douces, lit à baldaquin orné de voilages,  détails de décoration subtils et élégants : mobilier raffiné, luminaires jouant de jolis effets d’ombres et de lumière sur les murs, paravents à la découpe de moucharabiehs… vaste salle de bains claire, double douche à l’italienne. Mais le plus spectaculaire est, bien sûr, la magnifique vue depuis les chambres vue mer, qui vous donne cette sensation d’infini, entre le bleu profond de la méditerranée et la roche rouge du Massif de l’Esterel, un spectacle dont on ne se lasse pas, ni de son balcon ni de son lit.

La piscine à débordement est une invitation au repos, tout comme les transats ou les doubles lits installés face à la vue de part et d’autre du jardin en restanque, bercé par le vent et les effluves de jasmin : un pur moment de bonheur. 

L’Or Bleu est le restaurant gastronomique dont la carte a été développée par Guillaume Anor, le jeune chef exécutif de toute la restauration des deux établissements Tiara. Durant la belle saison, les tables sont dressées sur la superbe terrasse face à la mer et au moment du coucher du soleil, c’est un spectacle des plus enchanteurs. L’hiver, le service se fait dans la salle épurée face aux baies vitrées mais l’atmosphère est, hélas, un peu froide et stricte : pas de musique d’ambiance ni de bougies sur les tables mais plutôt une lumière vive, pas très flatteuse.

Une carte de saison très prometteuse, aux intitulés alléchants et gourmands :

Ravioles d’épinards branche et ricotta, émulsion gratinée au parmesan, fine râpée de poutargue : une entrée légère et raffinée, bien menée et gourmande avec l’émulsion de parmesan qui est réveillée par la poutargue. Les Fleurs de courgettes farcies comme on aime sur la Riviera, vinaigrette tomatée et l’Emiettée de tourteau au citron vert en cannelloni de calamar, chutney de pomelos acidulé : sont les deux entrées décevantes qui manquent de fizz et de personnalité, étouffées par trop de technique, mais une présentation très soignée et minutieuse.

Pour les plats, les associations sont réussies et goûteuses, à la personnalité provençale, comme pour le Râble de lapin farci à la Provençale, fine caponnata au pesto à la coriandre fraîche.  L’assiette de  Homard rôti à la verveine, pommes de terre grenailles et abricots confits aux saveurs de Noilly Prat est le plat le plus gourmand, le mélange homard abricot sec fonctionne très bien, des notes douces et suaves, entre le jus de cuisson, la verveine et la chair du homard. Un plat qui est des plus plaisants.

Queue de lotte rôtie au thym, casse-croûte d’oignons aux olives Taggiasche : les goûts sont là et bien balancés, mais une lotte un peu trop cuite, l’accompagnement casse-croûte d’oignons aux olives est une jolie idée et un clin d’œil à la région : une sorte de pissaladière soufflée.

Pour terminer, des desserts au classisisme réconfortant et aux saveurs revisitées comme : Le chocolathé – Carambar, fraîcheur de menthe poivrée. L’île flottante aux saveurs d’Agrumes épicées, sorbet noix de coco torréfiée. Délice des premiers fruits rouge de saison parfumés à la citronnelle, croustillant Speculoos.

Un dîner en demi teinte, ou certains plats vont se montrer un peu décevants, manquant parfois de saveurs ou de liaisons, de beaux produits, travaillés dans une belle technique, mais qui prend le pas sur l’âme de certaines assiettes. Etait-ce peut être le début de la saison et de la nouvelle carte ?

Un service discret et agréable, même si quelques oublis sont à noter (comme ne pas ramasser les miettes, ni le pain au moment où arrivent les desserts…)

Les petits déjeuners sont servis dans la salle du restaurant ou si le temps le permet sur la terrasse. Le buffet mériterait d’un peu plus d’originalité avec des produits parfois mieux choisis, comme pour la sélection des oeufs qui ne sont ni bio, ni de plein air, mais de batterie. Mais cela reste un moment agréable : rien ne vaut de commencer la journée avec une telle vue.

Pour un week-end ou un séjour de charme relaxant à l’abris du tumulte des grandes villes de la côte, Le Tiara Yaktsa est une très jolie adresse pour se sentir privilégié : à découvrir.

Tiara Yaktsa – 6, boulevard de l’Esquillon – 06590 Théoule-sur-Mer

http://www.yaktsa-tiara-hotels.com

http://www.relaischateaux.com/fr/france/yaktsa-alpes-maritimes-theoule-sur-mer

 

Publicités